Le leadership aujourd’hui, où en est-on ?

leadership

leadership : réussir ensemble

Depuis des décennies, on parle de leadership.

Entre les années 30 et les années 70 ont été formulées beaucoup d’hypothèses sur les caractéristiques principales qui constituent le leadership.

 

 

Nommons en trois :

  • Les études des styles : démocratique, autoritaire et laisser-faire.
  • Les caractéristiques du leadership : intelligence, initiative, confiance en soi (conclusion d’une étude menée par l’armée américaine sur les traits principaux des personnes ayant de l’ascendant sur une personne).
  • Etude sur la psychologie des leaders et mise en avant des caractéristiques suivantes : charisme, courage, ouverture, intelligence émotionnelle.

 

Et par les temps qui courent,  qu’en est-il du leadership aujourd’hui ? Qu’est-ce qui définit le leadership actuellement ?

 

Le leadership est une posture

 

Le leadership est une posture dans ce sens où il s’agit d’une attitude et d’un comportement qui relèvent d’un choix individuel, lui-même fondé sur les bases de la propre identité qu’on a de soi-même et qui va déterminer différentes choses : la relation à soi-même, la relation aux autres et au monde, la confiance en soi et la confiance en l’autre.

 

Le leadership est la capacité d’orienter et de mobiliser durablement un groupe d’individus vers l’accompagnement de buts précis.

 

Le leadership consiste à collaborer avec d’autres personnes afin d’identifier et de résoudre les problèmes.

 

Le leadership est la capacité à accéder aux connaissances requises et à stimuler la réflexion.

Mais cette capacité va dépendre directement de la confiance que les collaborateurs témoignent au leader. Sans confiance et sans leader capable d’instaurer chez les autres le sentiment de loyauté : pas de possibilité pour le leader d’acquérir l’information et de s’assurer de la coopération d’autrui,

 

Le leadership c’est aussi la capacité de transmettre une vision.

Mais susciter une vision n’est pas suffisant.

Pour réussir à le faire, il est indispensable d’exercer une influence, de faire comprendre le but à atteindre aux personnes concernées, de faire passer les messages, bref, de COMMUNIQUER au sens plein et large.

Communiquer pleinement, communiquer encore et encore afin de proposer un projet qui suscite chez l’autre une volonté de s’engager. Qui suscite au sein de l’équipe une interprétation partagée des événements au travers desquels se manifestent et se concrétisent les objectifs à atteindre.

Comptent aussi les comportements du leader qui doivent être cohérents, congruents avec cette vision qu’il cherche à insuffler, ceci afin de susciter une adhésion à la philosophie et aux valeurs fondamentales qu’il souhaite transmettre.

 

Le leadership c’est aussi la connaissance de soi et de sa valeur.

C’est en quelque sorte une « bonne gestion de soi-même », c’est aussi une aptitude à percevoir, analyser et exploiter ses faiblesses autant que ses forces.

 

Le leadership c’est aussi la capacité d’aligner les forces du leader aux besoins de l’organisation dont il s’occupe.

 

Le leadership nécessite pour le leader d’avoir une image positive de lui-même.

Parce que l’image positive de soi est contagieuse, va se propager à l’ensemble de l’équipe et engendrer un sentiment de confiance. En conséquence de quoi, les collaborateurs ayant une image plus positive eux-mêmes, seront plus enclins à adhérer à la vision proposée par le leader si bien sûr, elle fait sens.

Le leadership s’exprime aussi au travers des réussites et de la performance de l’équipe.

Le leadership c’est la capacité de maintenir le niveau de performance de l’équipe à un niveau optimal, de faire en sorte que l’équipe fonctionne au mieux de ses possibilités, de maintenir et développer les relations de coopération.

De fait, le leadership c’est la capacité à maintenir la cohésion d’ensemble. Ce qui signifie d’avoir conscience d’éventuels problèmes entre des personnes de l’équipe, ou des problèmes organisationnels.

Et également une capacité d’analyse et de compréhension des enjeux et des interactions au sein de l’équipe.

Le leadership c’est encourager les transformations organisationnelles et personnelles.

C’est réussir à faire participer chacun et à développer au sein de l’équipe une homogénéité de valeurs, une inclusion de chacun quel que soit son niveau de compétences, sa couleur de peau, ses croyances religieuses, son orientation sexuelle … etc.

C’est une mise en acte d’une démarche de co-construction, de co-responsabilité, de co-engagement, de co-solidarité…. entre les personnes de l’équipe.

 

Le leadership, c’est savoir également inspirer confiance en donnant l’exemple.

Cela passe par l’intégrité.

Sans intégrité, pas de confiance.

Si le leader est perçu comme non intègre dans sa posture, son comportement, ses attitudes, s’il est perçu un décalage entre ce qu’il dit et demande aux autres et ce qu’il fait lui-même, alors, pas de confiance possible.

 

Le leadership c’est aussi écouter les clients et oser prendre des risques.

C’est promouvoir en soi-même et au sein de l’équipe un esprit créatif et innovant et assumer soi-même l’exécution de la stratégie en tenant compte, bien évidemment de la pression du marché, de la réalité du marché, de la concurrence, des demandes et des exigences des clients, des pressions de l’environnement etc.  C’est donc être capable de suivre le rythme et de tenir le cap en initiant et encourageant les changements malgré les pressions et le paradoxe.

 

Le leadership c’est aussi savoir encourager son équipe, et éviter le blâme.

Être leader, c’est permettre à chacun des membres de l’équipe de fonctionner au meilleur de lui-même en tenant compte de ses caractéristiques propres.

Être leader c’est savoir manifester des signes de reconnaissance.

Être leader c’est savoir encourager les collaborateurs et les comportements attendus.

 

Voilà quelques mots qu’on peut associer au leadership :

Le sens de l’action pour soi et pour les autres,

Le ralliement par l’adhésion,

La transmission par la vision,

Le fait de témoigner de valeurs et de les transmettre, de développer le talent collectif,

La passion,

La confiance communicative,

La capacité de percevoir au global ce qui se passe au sein de l’équipe et d’en avoir une analyse fine,

Prendre des risques sans mettre en danger l’entreprise,

Innover,

Créer,

Imaginer,

Faire rêver,

Porter l’espoir,

Faire partager.

 

Je terminerai ce billet en mentionnant les cinq caractéristiques clefs des leaders perçus comme des leaders charismatiques :

La vision.

Les leaders charismatiques ont un objectif idéal qui promet un avenir meilleur que la situation présente et ils savent l’exposer en termes clairs et compréhensibles par tous,

La prise de risques.

Les leaders charismatiques sont prêts à prendre de gros risques personnels, à dépenser parfois beaucoup de temps et à se sacrifier pour l’accomplissement de leur vision,

La sensibilité environnementale.

Les leaders charismatiques sont capables d’évaluer avec précision l’environnement c’est à dire : ses contraintes et toutes les ressources qui vont être nécessaires au changement,

Ils sont capables d’appréhender la réalité et de la relier à leur capacité créatrice, à leur audace, ce qui les rend performants,

La sensibilité aux besoins des « subordonnés ». Les leaders charismatiques savent percevoir les aptitudes d’autrui, répondre à leurs besoins et écouter ce qu’ils ressentent,

Un comportement non conformiste.

Les leaders charismatiques sont indifférents au regard et au jugement des autres, ce qui les amène parfois à adopter un comportement qui peut être perçu  par les autres comme insolite et contraire aux normes établies. C’est aussi cette caractéristique qui les rend si forts.

 

Vous êtes peut-être entrain de vous demander si cela est possible de développer tous ses savoir-faire et savoir-être ?

Ma réponse est oui.

Mais il possible, si on souhaite le faire, de développer son leadership sans se mettre une pression forcenée.

Je vous suggère d’adopter la méthode du Kaisen. Comme l’explique clairement Wikipedia, le Kaisen est une démarche japonaise qui  repose sur des petites améliorations faites au quotidien, constamment.

C’est une démarche graduelle et douce, qui s’oppose au concept plus occidental de réforme brutale du type « on jette le tout et on recommence à neuf ».

Donc, si vous souhaitez développer votre leadership, inutile d’espérer tout changer en 24 heures chrono.

Prenez le temps nécessaire pour intégrer ces caractéristiques, et changer petit à petit, un peu chaque jour, votre comportement.

J’ai bien dit : si vous le souhaitez.

 

 

 

Merci à Linkup Coaching pour la qualité de leur enseignement.

Si vous souhaitez poursuivre votre lecture sur ce blog, cliquez ici !

Pour recevoir notre livret gratuit "Quel dirigeant êtes-vous?", il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous. Cela vous permettra, en outre, de recevoir mes newsletters

A propos de :

Créatrice à l'âge de 26 ans d'une entreprise qu'elle a dirigé 11 ans, elle intervient aujourd'hui auprès d'autres dirigeants pour les aider à pérenniser, développer et optimiser la rentabilité de leur entreprise sans travailler 70 heures par semaine. Coach certifiée RNCP1 et consultante - créatrice de la société idrm - elle intervient sur la base de son expérience et menée par sa passion d'aider les entrepreneurs dans leurs challenges quotidiens.
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com
close

Téléchargez GRATUITEMENT le livret "Quel dirigeant êtes-vous?"

Dans ce guide Gratuit à télécharger - vous prendrez le temps de mieux vous connaître pour identifier les zones de risques pour votre entreprise  en remplissant le formulaire ci-dessous :

Vous recevrez également la newsletter idrm. Fichier déposé à la CNIL - Déclaration n° 2153487v0