Mieux travailler ensemble …

1. Les 6 Types de personnalité Process Com® et leurs préférences pour entrer en relation

Taibi Kahler a identifié 6 Types de personnalité, avec chacun leurs points forts et leurs préférences. Bien sûr, nous avons tous en nous une part plus ou moins importante de ces Types de personnalité et nous pouvons nous reconnaître dans chacun d’eux. Cependant, nos réflexes les plus ancrés relèvent de ce que Taibi Kahler appelle notre Base, à savoir le Type de personnalité que nous avons développé en premier lors de notre petite enfance.

Lorsqu’il s’agit d’entrer en relation, ces 6 Types de personnalité se répartissent le long d’un axe. D’une extrémité à l’autre, ils sont plus ou moins engagés dans l’aspect humain de la relation, ou au contraire focalisés avant tout sur l’objectif à atteindre ou la tâche à accomplir :

  • L’Empathique est très engagé dans la relation, il a besoin qu’elle soit ouverte, bienveillante et sincère. Il se préoccupera toujours du bien-être de l’autre avant d’aborder le sujet de fond.
  • Le Rebelle a fortement besoin de contact, qu’il préférera ludique. Il aime les relations légères et détendues, ce qui ne l’empêche pas d’avoir des idées très pertinentes.
  • Le Promoteur saisit toutes les occasions d’entrer en relation, sans perdre de vue son objectif. Il entretient naturellement son réseau et sait aller droit au but lorsqu’il a besoin des compétences ou des talents de quelqu’un pour développer un projet ou un business.
  • Le Persévérant est volontiers centré sur l’objectif, mais il a besoin d’échanger ses opinions. Il préfère les sujets de fond à la relation pour la relation. Il recherchera l’avis de personnes qu’il juge crédibles sur un sujet donné.
  • Le Travaillomane privilégie la tâche, et entre en relation au service de l’objectif. Il cherchera à optimiser son temps en limitant les échanges purement relationnels au profit d’échanges professionnels.
  • Le Rêveur préfère être seul pour travailler, il entre en relation par nécessité. Il pourra fuir la relation s’il craint qu’elle ne soit trop envahissante pour lui. Il a besoin de temps et de calme pour réfléchir et donner le meilleur de lui-même.

2. Accepter la différence

Bien sûr, une personne de Base Empathique peut se sentir blessée par une entrée en matière abrupte. Elle qui donne tant d’attention aux autres attend naturellement en retour que les autres prennent soin d’elle également. Elle risque donc de prendre pour une marque d’indifférence ou de mépris ce qui n’est que l’expression d’un Type de personnalité différent du sien. En acceptant le mode de fonctionnement des autres, elle se fait un cadeau précieux : celui de ne plus souffrir des comportements de ceux qui sont avant tout focalisés sur l’objectif.

De la même façon, une personne de Base Travaillomane peut s’agacer des bavardages qu’il considère inutiles de l’Empathique « Comment vas-tu ? Tu as pu te reposer ce week-end ? » ou des propos humoristiques du Rebelle qu’il trouve déplacés en situation professionnelle. Cependant, en comprenant le fonctionnement des autres, il se donne la capacité de vivre ces moments de façon beaucoup plus agréable : comme un investissement relationnel au service d’une collaboration réussie et de l’efficacité de leur interlocuteur.

Une autre manière d’accepter la différence est de communiquer ouvertement nos besoins plutôt de ressasser notre frustration : « Lorsque tu m’envoies un mail qui ne contient que ta demande, ça me donne l’impression d’être un simple pion sur ton échiquier et ça me met de mauvaise humeur. Est-ce que tu peux juste ajouter Bonjour, les prochaines fois ? Ça me fera plaisir et j’en serai d’autant plus efficace ! »

Mieux encore, nous pouvons reconnaître les besoins de l’autre avant d’énoncer les nôtres : « Je comprends ton besoin d’échanger nos points de vue pour avancer sur ce dossier. De mon côté, j’ai d’abord besoin de réfléchir seul(e) pour mettre mes idées au clair. »

3. Faire un pas vers l’autre

S’adapter au mode de fonctionnement de l’autre suppose de reconnaître ses préférences sur l’axe de la relation. Ce qui est très simple, si nous prenons la peine d’observer sa réaction au moment où quelqu’un entre en contact avec lui. Quelles sont les entrées en matière qui récoltent froncement de sourcils ou regard chagrin ? Quelles sont les propositions qui au contraire illuminent son visage, font briller ses yeux ou provoquent un soulagement immédiat ? Quel est le ton de sa voix lorsqu’il répond au téléphone ? Réservé ou accueillant ?

Pour trouver la bonne formule, accordons-nous le droit à l’erreur. Nous ne prenons pas un gros risque, surtout si nous rectifions ou ajustons nos propos : « excuse-moi, je ne t’ai même pas demandé comment s’était passé ton entretien ce matin… » ou « bon, passons à l’objet de mon appel… »

Et si les autres font un effort parfois encore maladroit pour s’adapter eux aussi à nos préférences, gardons-nous de les juger ou de penser qu’ils font preuve d’hypocrisie. Encourageons-les plutôt : « J’adore quand tu me parles comme ça ! Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? »

Le jeu en vaut la chandelle. Ces efforts portent la promesse de relations plus harmonieuses et d’une motivation décuplée à travailler ensemble.

A bientôt.
Isabelle.
Votre coach RNCP1
06 19 19 53 40

Source : CEGOS. Formation Process Com

Par Pascale Bélorgey le 26 septembre 2016

A propos de :

Créatrice à l'âge de 26 ans d'une entreprise qu'elle a dirigé 11 ans, elle intervient aujourd'hui auprès d'autres dirigeants pour les aider à pérenniser, développer et optimiser la rentabilité de leur entreprise sans travailler 70 heures par semaine. Coach certifiée RNCP1 et consultante - créatrice de la société idrm - elle intervient sur la base de son expérience et menée par sa passion d'aider les entrepreneurs dans leurs challenges quotidiens.
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com
close

Téléchargez GRATUITEMENT le livret "Quel dirigeant êtes-vous?"

Dans ce guide Gratuit à télécharger - vous prendrez le temps de mieux vous connaître pour identifier les zones de risques pour votre entreprise  en remplissant le formulaire ci-dessous :

Vous recevrez également la newsletter idrm. Fichier déposé à la CNIL - Déclaration n° 2153487v0